Comment exposer une collection privée dans l’espace public du musée ?

Publié le par expologie

L’exposition Désordres du plaisir (22 décembre 2008 - 23 mars 2009, Centre Georges Pompidou) présente une partie des collections de Daniel Cordier, donateur et membre fondateur du musée. L’approche retenue pour la muséographie abolit les frontières entre art et non-art et traite d’une esthétique de l’objet dans son sens le plus large.

Au seuil de l’exposition, l’aide à la visite d’usage présentant les enjeux et le parcours de l’exposition fait défaut. A la place, un document audiovisuel dans lequel Daniel Cordier explique sa démarche de collectionneur et ce qui détermine ses acquisitions. Rendu parfois presque inaudible par le passage des visiteurs des collections permanentes du musée, ce film est pourtant riche de sens puisqu’il verbalise le discours de l’exposition.

 

En quelque sorte, il s’agit d’avertir le public sur ce qui l’attend en termes de choix des objets et de mise en exposition. Car les choix muséographiques peuvent sembler déroutants voire agaçants. Qu’est-ce qui pourrait justifier que les cartels renseignant individuellement les expôts aient été remplacés par deux dossiers placés en début et fin de parcours et que, pour les consulter, le visiteur soit contraint à d’incessantes allées et venues ? L’accrochage conçu selon une approche esthétique apporte quelques éléments de réponses.

Les expôts fonctionnent entre eux par analogie formelle. Ce parti-pris rend manifeste des affinités plastiques, à priori improbables, entre les objets. L’éloignement des cartels renforce cette cohésion des formes, des matières, des textures, etc. Il résulte de ces rapprochements et de cette absence de détails une agréable confusion entre ce qui est œuvre et ce qui ne l’est pas. Les horizons d’attente du visiteur peuvent avoir été mis à mal. Même si devoir se passer d’explications complémentaires sur les expôts est frustrant, nous faire regarder les objets avec l’œil du collectionneur et selon ses critères esthétiques est d’autant plus enrichissant.


Amélie Gaucher

Publié dans Thème : Objets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article