Entretien avec Laurent Gervereau, sur "La guerre sans dentelles"

Publié le par expologie


Laurent Gervereau est historien et historien d’art, président de l’Institut des images, et commissaire de l’exposition La guerre sans dentelles

 

La guerre sans dentelles, présentée du 12 mai au 7 septembre 2009 au Château de Versailles dans la galerie des Batailles, confronte peintures et photographies sur le thème de l’image de guerre. Des clichés emblématiques de la photographie de guerre et du photojournalisme prises dans le monde entier sont confrontés aux 33 scènes de batailles de la galerie commandées par Louis-Philippe en 1837.

Les clichés présentés en regard des toiles marquent à la fois des temps forts de l’histoire mondiale depuis le XIXème siècle et de l’histoire de la photographie de guerre. A chaque fois un agrandissement « fait image » face à la peinture géante et, en vitrine, est présenté un des premiers modes de perception de cette photographie, tirage d’époque, parution dans un journal, carte postale, circulation sur le Net…

Le regard croisé entre les clichés et les toiles donne lieu à une lecture dynamique et inédite de l’un et l’autre des supports et de l’histoire elle-même.

 

  

 


www.gervereau.com


 www.decryptimages.net

 

 

Expologie : Comment est né ce projet d'une exposition temporaire dans un lieu d'exposition permanent comme la galerie des Batailles du Château de Versailles ? Et comment avez-vous procédé pour croiser des photographies de guerre avec des tableaux de batailles datant du XVIIIe siècle ?

Laurent Gervereau :



Expologie : A quoi sert cette confrontation peintures / photographies ? L’exposition temporaire vient-elle comme une aide à la visite pour permettre aux publics de comprendre la galerie des Batailles ?

Laurent Gervereau :



Expologie : Concevoir une exposition dans un lieu aussi chargé d’histoire, de représentation, dans un lieu qui doit aussi faire l’objet de toutes les attentions du point de vue de la conservation, est-ce facile ?

Laurent Gervereau :



Expologie : Une exposition temporaire c’est, pour un musée ou un monument, l’occasion de faire événement et d’attirer les publics. Mais le Château de Versailles attire déjà un volume formidable de visiteurs… A-t-il alors encore besoin de faire événement ?

Laurent Gervereau :




Entretien réalisé par Amélie Gaucher et Nicolas Blémus le 27 juillet 2009

Publié dans Thème : Discours

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article